Version dev
Du spectacle sur France Ô
08/10/2017

Conditions quasi idéales ce dimanche 8 octobre au Stade Nautique International Didier Simond de Mantes-la-Jolie. Un bassin équitable avec un vent légèrement pour, propice aux records ! Sur ce format de compétition, 500 mètres, les cadences sont élevées et les arrivées sont souvent serrées. Des finales retransmises en partie sur France Ô, une première pour l’aviron français ! Résumé des finales par catégorie…

 

Consulter les résultats en cliquant ici

 

Championnat de France

SH4-

Le rythme fut imprimé par le CA Nantes de Mickael Marteau, chef de nage de retour des mondiaux de Sarasota. L’AC Boulogne Billancourt et son équipage composé de poids légers était également à la bataille. Quant au vice-champion de France en titre sur ce format, le CN Libourne, il est parti un peu en retrait. Le CA Nantes, agressif dès le départ puis avec une petite accélération sur le finish a emmené la victoire jusqu’au bout, l’ACBB a pris l’argent tandis que l’Encouragement SESN de Romain Delachaume arrivait en 3e position. « Nous avons fait peu de km ensemble. Sur 500m, on ne sait jamais qui passe la ligne en premier. C’est pour cela qu’à la fin on était un peu dans l’attente du résultat définitif », Mickael Marteau, CA Nantes.

 

SF2x

Étaient alignées les Touloises, triples championnes en titre. Cécile Dubuisson, à la nage, est une spécialiste de ce format. Face à elle, les sœurs Cornut Danjou du Libourne CN et les Mantaises, très jeunes pensionnaires du pôle Ile-de-France. Toul US a pris largement la tête dès le départ. La bataille s’est donc faite pour la médaille d’argent. C’est finalement Fontainebleau-Avon qui a pris le meilleur sur Libourne CN qui est arrivé en 3e position. 4e titre consécutif pour Toul US et le 2e avec Sandie Weber pour Cécile. « On savait que si on ne partait pas devant ca serait difficile de remonter. Ce n’est pas comme sur un 2000m où il y a plus de tactique de course », Sandie Weber, US Toul.

 

SH2x

Le CN France avait effectué une belle course en demie le matin et est vice-champion en titre. Mais il fallait se méfier de Mimizan CN. Les Mimizanais ont imposé une énorme cadence. C’est pourtant Villefranche AUN qui tenait les commandes à la mi-parcours. Enorme course à suspense et énorme confrontation entre Mimizan CN, Villefranche AUN et le CN France qui sont montés sur le podium dans ce même ordre. 28 centièmes d’écart entre les deux premiers ! « Le principal ce n’est pas d’être beau ! On diminue le geste technique mais on donne tout ! », Sébastien Caule, Mimizan CN.

 

SF2-

Petit duel entre les rameuses de Lagny SN et d’Aiguebelette ACL avec un avantage pour l’expérience d’Evangeline Calloud et d’Estelle Cattin Masson. Pour l’anecdote, Diane Delalleau, de Lagny, disputera la semaine prochaine les championnats du monde d’aviron de mer à Thonon-les-Bains et tentera de décrocher un 4e titre de championne du monde en double. Le « mano à mano » a bien eu lieu mais à l’arrivée pas de photo finish ; la victoire est revenue à Aiguebelette. 2e place pour Lagny et 3e pour Aix-les-Bains. « C’est mon 1er titre donc je profite à fond ! On se sentait capable de tenir pour pas que nos concurrentes remontent », Evangeline Calloud, Aigubelette ACL.

 

SH2-

Thonon CA, clairement favori, s’est mis en difficulté à cause de soucis de direction. Le duel s’est joué entre Aix-les-Bains en Aviron, qui avait quand même deux bateaux alignés dans cette même finale et Thonon CA. La victoire revient au dernier cité. Doublé d’Aix-les-Bains avec l’argent pour les frères Bottero puis le bronze pour le duo Belingheri/Rubaud. Adrien « C’est parti serré, on a fait quelques petites erreurs mais on a réussi à se reprendre. La moindre erreur se paie cash donc il y a forcément un peu de tension », Adrien Vuagnoux, Thonon CA.

 

SF4x

Aiguebelette ACL est vice-champion 2016. Les Nantaises ont quant à elles fait très forte impression ce matin sur la demie. Mais attention aux Rouennaises qui sont également apparues très à l’aise et qui avaient pris dans la matinée la deuxième place de leur demie, derrière le CA Nantes. Course en cavalier seul pour les Nantaises avec à l’arrivée trois quarts de longueur d’avance. Le club a ainsi récolté son deuxième titre aujourd’hui après celui du 4- Homme. Une belle récompense pour le club. Cerise sur le gâteau, les filles explosent le record de la discipline en 1’31’’68. Rouen CNA en deuxième puis Aiguebelette ACL en troisième sont également monté sur le podium. « On s’interdisait de tourner la tête pour ne pas faire d’erreur. On pensait que ça allait être plus serré », Gervaise Boulanger, Nantes CA.

 

SH4x

Fausse pèle de Gravelines USA dès le début de course qui malheureusement a coûté cher à un équipage qui prétendait au podium. Villefranche AUN était devant mais Saint-Nazaire OS est revenu et à l’arrivée, difficile de voir le résultat à œil nu. Après confirmation de la photo finish, ce fut bien Villefranche AUN qui conserva le leadership suivi de Saint Nazaire OS (vice-champion de France en bateaux longs cette année) puis de Bergerac SN du champion du monde en quatre de couple poids léger, Stany Delayre. « Ce matin on a fait une mauvaise course alors on avait à cœur de se rattraper. On est 4 copains, on en profite c’est vraiment un beau bateau » Marc Antoine Bonnet, Villefranche AUN.

 

SF8+

Grenoble AV faisait figure d’épouvantail dans cette discipline du 8 ! Le bateau de l’ACBB était le champion de France 2016 et le dernier prétendant, AM Joinville, présentait également une très belle embarcation. La bagarre attendue eut bien  lieu entre ces trois équipages mais rien ne fut facile. Grenoble, sans ses internationales Noémie Kober et Laura Tarantola, décrochait quand même le titre, ce qui confirme la valeur du collectif du club et la dynamique de son groupe féminin. L’ACBB devenait vice-champion de France et l’AM Joinville prenait le bronze. « Le huit, on le bosse à fond. C’est une énorme fierté de s’imposer avec un équipage renouvelé de moitié » Léa Duret, Grenoble AV

 

SH8+

Aligné au départ, un énorme bateau de Verdun CN avec à son bord Benjamin Rondeau, Thibaut Verhoeven, Valentin Onfroy, Germain Chardin, entre autres ! Mais le champion sortant, le CA Lyon comptait bien garder son titre, avec comme barreur un spécialiste qui embarque les « gros » derrière ; pour ne pas les citer : Benoit Baratin, Hugo Boucheron ou encore Benjamin Chabanet. Le CA Lyon s’est installé au commandement et ne s’en est plus détaché. Verdun est arrivé en deuxième position. Bergerac SN a complété le podium. Triplé pour le CA Lyon qui a maitrisé cette course avec une force collective impressionnante. En prime, nouveau record qui tombe pour le CA Lyon en 1’15’48. « On avait une vitesse de pointe qui était impressionnante », Benoit Baratin, CA Lyon.

 

SM2x

Duel francilien entre le Melun CN et Versailles CN qui a tourné à l’avantage du premier et a donné par la même occasion le titre de champion de France aux Melunais. Sur la troisième marche du podium on retrouva Chambéry CN.

 

SM4x

Dans cette catégorie, des internationales ou anciennes internationales se sont glissées dans certains bateaux et il faut croire que la puissance féminine a fonctionné ! Ainsi, le bateau de Bayonne AV avec à son bord Anne-Sophie Marzin s'est hissé sur la plus haute marche du podium. Moins d’une seconde sépare le dauphin, l’AC Boulogne Billancourt de Chloé Poumailloux et Julie Voirin, du 3e le CA Vichy.

 

SM8+

Toul US, avec quasiment le même équipage que la saison passée, remettait son titre en jeu. Et les rameurs toulois n’ont pas tremblé pour réaliser le doublé ! Belle bataille derrière entre l’AUN Lyon, deuxième et l’Encouragement SESN, troisième.

 

Résultats du Critérium national

SF2x

Rowing Club SRP/Chalon-sur-Saône CA/Marseille CA

SH2x

Moissac AC/Strasbourg RG/Meaux CN

SF4+

Lyon Caluire AC/Lyon AUN (deux engagés)

SH4+

Bordeaux EN/Cergy Pontoise SNO/Roanne le Coteau AV

 

Regarder les photos du jour

Regarder le replay des finales 

Tags associés

Compétition
Retour aux actualités