• Accueil
  • >
  • Actualités
  • >
  • Mondiaux 2017 : des résultats à analyser pour avancer
Mondiaux 2017 : des résultats à analyser pour avancer

Aucune médaille n'est venue se rajouter aujourd'hui au bilan des Bleus. Les deux de couple masculin et féminin n'ont en effet pas pu atteindre le podium mondial. Un bilan global qui reste maintenant à analyser et à utiliser pour la suite de l'olympiade.

 

Il y a des jours avec et des jours sans. Après deux médailles vendredi et une samedi, l'équipe de France n'a décroché aujourd'hui aucune récompense à Sarasota.

Hélène Lefebvre et Elodie Ravera étaient venues en Floride avec l'envie de décrocher une médaille. Après un temps d'adaptation aux conditions météo plutôt long, elles avaient enfin trouvé leur rythme, notamment lors de leur demi-finale du deux de couple pendant laquelle elles avaient pris soin de ne pas user toute leur énergie. Hélas, leurs concurrentes ont elles aussi profité du temps de récupération pour recharger les batteries. Et celles des Néo-Zélandaises étaient à bloc, avec un duo kiwi qui a survolé la course. Les deux tricolores n'ont pas réussi à coller à la tête de course et ont terminé à la sixième place de cette finale A.

Les deux de couple ont hélas fait la paire ce matin côté résultats. Vainqueurs de leur demi-finale devant les Néo-Zélandais, invaincus cette saison, Matthieu Androdias et Hugo Boucheron étaient pourtant protégés par la nouvelle attribution des lignes d'eau. Le vent de travers avait en effet contraint le comité d'équité à revoir la distribution des couloirs. Mais les deux Français ont vraisemblablement eu du mal à se trouver ce matin, ne retrouvant pas tous les automatismes acquis pendant le stage terminal et qui leur avaient permis de remporter leur demi-finale. "C'est une déception forcément, commente leur coach Alexis Besançon, surtout dans la réalisation technique, dans la manière de faire qui n'est pas à la hauteur de ce qu'ils peuvent faire. Il n'y avait pas de stress particulier, ils sont capables de sortir de grandes courses". Un résultat qui reste en travers de la gorge des rameurs. "On s'efforce de rester le plus froid possible pour analyser, note Matthieu Androdias, l'addition est salée, on va repartir avec autant d'envie".

En finale B du skiff masculin PR1 handi-aviron, Pascal Danière a terminé à la cinquième place de la course, se plaçant ainsi au 11e rang mondial d'une discipline qui s'est fortement densifiée.

 

Le rideau est tombée sur cette édition américaine des championnats du monde, avec un bilan chiffré peu réjouissant pour l'équipe de France. Sur les quatorze bateaux envoyés en Floride par la Fédération, six sont entrés en finales A et trois ont remporté une médaille. "Si l'on regarde le bilan chez les poids légers, avec les six meilleurs skiffeurs français récompensés en deux de couple et en quatre de couple, c'est extraordinaire, commente le directeur technique national Patrick Ranvier. Cela témoigne de la densité et de notre savoir-faire. La médaille en handi-aviron est aussi un beau résultat. Mais globalement on avait d'autres espoirs que les performances réalisées. En arrivant ici on s'était rendu compte que ce serait difficile. Sur les disciplines toute catégorie, chez les hommes et les femmes, le bilan est décevant". Le DTN a néanmoins souligné le résultat du deux de couple poids léger féminin, du quatre de couple masculin et d'autres embarcations pour lesquelles la barre était très haute, témoignant du travail restant à accomplir en ce début d'olympiade et des pistes qui s'ouvrent déjà, notamment autour du suivi ergométrique, mais aussi autour des disciplines en pointe.

A l'issue de la cérémonie de clôture, le flambeau a été transmis à Plovdiv, en Bulgarie, qui accueillera les mondiaux 2018.

Consulter la totalité des résultats

Regarder les photos du jour

S'abonner à la page Facebook des équipes de France

Retour aux actualités