• Accueil
  • >
  • Actualités
  • >
  • Mondiaux juniors : une journée à enjeux
Mondiaux juniors : une journée à enjeux

Repêchages et quarts de finale. C'est la poursuite de l'aventure dans ces mondiaux juniors qui se jouait aujourd'hui pour les bateaux français à Trakai. En fin de matinée, quatre avaient passé le cap avec succès et se qualifiaient pour les demi-finales.

 

Le vent s'est levé aujourd'hui sur le lac Galvé ; de quoi ravir les plaisanciers sur leurs voiliers, dans le champ de vision du public au bord du bassin, mais un peu moins les rameurs qui ont dû composer avec Eole pour leurs courses.

 

Le premier bateau tricolore à prendre le départ de sa course fut le quatre sans barreur féminin. Un repêchage important, puisqu'il fallait terminer dans les trois premières embarcations pour passer en demi-finale. Contrat rempli pour Julia Verhoeven, Audrey Feutrie, Pauline Lotti et Pauline Rossignol qui, après un bon départ, ont tenu le deuxième rang, se le faisant souffler au passage des 1 500 mètres. Une troisième place dont elles auraient pu se contenter, mais les Françaises ont relancé sur la fin du parcours pour doubler le bateau néerlandais et ont finalement terminé à la deuxième place. Ce sera donc la demi-finale pour elles demain, peu avant 11 h. "Elles ont fait une course plus engagée qu'hier, commente Camille Ribes, la coach des pointues, cela les a positionnées à leur place et leur a permis d'atteindre la demi-finale, il reste à faire demain".

 

Deuxième course de la matinée, le repêchage du deux sans barreur. Là encore, trois tickets pour la demi-finale. Un objectif hors de portée pour Coraline Cavanna et Eva Bastian qui n'ont pas pris un bon départ, accusant déjà plus de quatre secondes de retard sur la tête de course. Elles ont passé la ligne d'arrivée en cinquième position et courront donc la finale C demain en fin d'après-midi. "Elles sont montées d'un cran, précise Camille Ribes, elles ont progressé, elles ont tenté, mais cela n'a pas été suffisant pour entrer en demi-finale".

 

Après les filles, les garçons. Téva Mellier et Téo Rayet se sont trouvés confrontés à une paire roumaine partie largement en tête. La bagarre s'est donc déroulée tout au long du parcours avec la paire autrichienne, que les Français ont réussi à tenir à distance durant les trois quarts de la course, ne cédant que dans les deux cents derniers mètres leur deuxième et dernière place qualificative. Terminant troisièmes, ils se dirigent donc vers la demi-finale C/D. "Ils ont fait une belle course, commente Jérôme Déchamp, entraîneur du bateau, ils ont suivi les consignes de s'accrocher pour mettre la pression et non l'inverse. A 1 750 mètres de course, ils avaient encore la boule devant, mais ils n'ont pas pu faire plus, ils avaient le job avant et c'est tout à leur honneur. Ils sont à leur place, c'était un bateau de remplaçants, inscrit sur la compétition mais tout neuf en stage terminal ; ils doivent maintenant faire une belle finale C".

 

Dernier repêchage pour les Bleuets, celui du quatre sans barreur masculin. Dès le départ, les Croates ont assis leur domination sur la course, laissant les autres embarcations se disputer le second sésame pour entrer en demi-finales A/B. A la bagarre au passage des premiers 500 mètres, Hugo Martinez, Arthur Loy, Romain Lerussi et Clément Gonzales ont finalement conservé leur quatrième place jusqu'à la ligne d'arrivée. Ils courront demain en demi-finale C/D. "Ils ont fait une bonne entame, ils se sont accrochés à la tête mais faute de rendement, ils ont pris deux secondes de retard au 1 000, cela leur a été fatal malgré un bel enlevage, le mal était fait. Ils sont à leur place, ils doivent maintenant se bagarrer pour aller chercher une finale C".

 

Après les repêchages des pointus, place aux quarts de finale des coupleux. Jordan Davy et Jean-Pierre Izart ont ouvert les hostilités en deux de couple, avec une course très relevée. La lutte fut serrée, mais rapidement les Français se sont protégés en se retrouvant dans le trio de tête, mené par les Biélorusses. Ils ont réussi à maintenir leur troisième rang, titillant au passage les Italiens et se sont ainsi qualifiés pour les demi-finales A/B. "Ils sont montés d'un cran, note Michel Colard, l'entraîneur du bateau, ils ne sont pas encore à 100%. On les attend à une intensité supérieure, notamment en fin de parcours. Ils sont dans le coup, en fin de tableau, mais ils n'ont pas encore tout montré. On compte sur eux".

 

Autre deux de couple, celui d'Emma Cornelis et Violaine Aernoudts. Même scénario que pour les garçons, les deux jeunes tricolores ont mieux maîtrisé ce parcours que celui des séries. Parties fort et collant à la tête de course, elles ont tenu à distance leurs poursuivantes, s'accrochant aux bateaux de tête. Avec leur troisième place au finish, elles se sont assuré la qualification en demi-finale A/B. "Elles sont bien parties, explique leur entraîneur Gaëlle Buniet, mais elles ont subi un fort vent de travers, elles n'ont pas pu s'employer comme elles le voulaient. Il ne faut pas qu'elles se focalisent dessus, les conditions sont les mêmes pour tout le monde. Aujourd'hui, elles ont su prendre la course à leur compte. Elles font le 7e temps, dans la même seconde que les Chiliennes avec qui elles vont pouvoir s'expliquer en demi-finale".

 

Le quart de finale du skiff féminin dans lequel courait Margaux Bailleul était plutôt relevée, avec une concurrence acharnée. La rameuse tricolore n'a été véritablement titillée que par la Belge, sans être inquiétée outre mesure, même si seulement 59 centièmes la sépare de Caitlin Govaert. "Margaux a fait el job, commente sa coach Gaëlle Buniet, ce matin, on n'avait pas les conditions dont elle raffole mais elle s'en sort bien. Elle prend tout course après course. Elle ne s'est pas affolée quand la Belge a tenté de remonter. Les choses sérieuses vont commencer demain".

 

Des sept bateaux français, quatre sont donc encore dans la course demain pour entrer dans les grandes finales mondiales de dimanche.

 

Regarder les photos de ce vendredi 4 août

Consulter la totalité des résultats et des startlists

S’abonner à la page Facebook des Equipes de France

 

Programme des Français du Samedi 5 Août

  • 9h36 : ½ finale C/D du JM2-
  • 9h48 : ½ finale C/D du JM4-
  • 10h58 : ½ finale du JW4-
  • 12h26 : ½ finale du JM2x
  • 12h40 : ½ finale du JW2x
  • 13h01 : ½ finale du JW1x
  • 16h54 : Finale C du JW2-

Attention ! Enlever une heure en France. Première course à 8h36 donc !

Retour aux actualités