Version dev
Retour sur Gavirate
16/05/2017

Le week-end dernier avait lieu la régate internationale de Gavirate (Italie) à laquelle participait l’équipe de France paralympique. La délégation revient avec 3 bateaux médaillés sur les quatre présentés de quoi être satisfait. Et même s’il y avait des absences de haut rang, de grandes nations concourraient comme la Grande-Bretagne ou l’Ukraine qui réalise le meilleur bilan de cette compétition.  À noter également la densité en skiff AS (18 engagés) où courrait le Français Pascal Danière.

 

À l'issue de la RI de Gavirate, voici les résultats des 4 bateaux engagés  


LTAMix4+ termine 3e :

Belle performance de ce bateau reconstitué à 50%. À Rio, ce sont les Français (8e) qui avaient pris l’avantage sur les Ukrainiens (9e). Ces derniers remportent la bataille de Gavirate, à charge de revanche. Au niveau du chrono, il faut souligner que les écarts se réduisent avec les champions britanniques ; preuve que les Français sont dans le coup !


TAMix2X termine 2e :

Dans cette course, ce sont les Hollandais (4e aux JO) qui prennent la première position en ayant remplacé leur rameuse par rapport à cet été. Les Français ont cherché en final à partir plus fort que la veille, mais la concurrence était belle et bien présente.


AS1x termine 6e :

Très belle course en série de Pascal Danière qui réalise un bon chrono et qui lui permet d’accrocher la finale. C’est néanmoins le champion paralympique ukrainien qui confirme sa domination ici en devançant de 26s son dauphin. 5e aux mondiaux de Karapiro en 2010, Pascal Danière a déjà eu une expérience internationale. Cette bête d’entrainement revient au plus haut niveau et a prouvé le week-end dernier qu’il est dans les clous.


LTAMix2x termine 1er :

La concurrence était moins présente dans cette catégorie. Les rameurs français ont cherché à faire des chronos et le résultat s’avère intéressant pour la suite de la saison...

 

Prochain rendez-vous pour l’équipe de France handi-aviron : la Coupe du Monde II à Poznan (Pologne) du 15 à 18 juin.

Retour aux actualités