Version dev
  • Accueil
  • >
  • Actualités
  • >
  • La commission d’évaluation est venue partager Paris 2024
La commission d’évaluation est venue partager Paris 2024
16/05/2017

Dernier jour à Paris pour la commission d’évaluation du CIO emmenée par le Suisse Patrick Baumann. Le groupe d’experts achève sa visite à l’Élysée où il va rencontrer Emmanuel Macron. Un soutien majeur pour la candidature parisienne qui le restera jusqu’au dénouement puisque le nouveau président de la République française a d’ores et déjà déclaré qu’il serait à Lima en septembre prochain pour le verdict.

« Nous avons reçu toutes les assurances dont nous avons besoin pour rédiger notre rapport, a expliqué le Suisse. La passion et l’enthousiasme de l’équipe de Paris 2024 sont très impressionnants. Pour trouver une faiblesse au dossier de Paris, il faudrait vraiment pinailler » a affirmé hier le président de la commission d’évaluation du CIO. Après ce séjour de 4 jours rempli d’enthousiasme, Paris s’affiche confiant à l’image de la maire de la capitale, Anne Hidalgo « Nous sommes au top ! Et nous allons le rester ».

Hier, le comité de candidature avait sorti le grand jeu pour faire découvrir tous les sites du projet. Du futur village des athlètes en Seine Saint Denis à la Villette en passant par le stade de France et toutes les autres grandes infrastructures parisiennes et limitrophes, la délégation n’a fait aucune impasse. La volonté de Paris de mettre les athlètes au centre du projet a pris tout son sens puisqu’à chaque étape de grands noms du passé et d’aujourd’hui les attendaient. La course s’est terminée à Roland Garros avec trois boxeurs en or : Brahim Asloum (Sydney) et le couple Tony Yoka, Estelle Mossely.

 

Tony Estanguet président

Cette étape cruciale dans la course aux Jeux s’est donc bien passée, mais tout comme la semaine dernière chez les concurrents américains. Dimanche, Bernard Lapasset avait révélé le choix de Tony Estanguet à la présidence du comité d’organisation si Paris obtenait les Jeux. Le triple champion olympique a dans la foulée précisé : « Si nous l’emportons, nous ouvrirons les infrastructures des Jeux au public le lendemain de la cérémonie de clôture, a annoncé Tony Estanguet d’un air solennel. Les gens pourront essayer les sites. Nous voulons partager les Jeux. Dans notre vision, l’héritage ne se réduit pas à des équipements, il s’agit également d’inciter les Français à pratiquer le sport ». 

 

Tags associés

Vie Fédérale
Retour aux actualités