• Accueil
  • >
  • Actualités
  • >
  • Bahain/Berrest, la retraite de l’Amitié
Bahain/Berrest, la retraite de l’Amitié
24/03/2017

Ensemble, ils ont tout vécu ou presque ! Cette semaine, comme un symbole, ils décident d’annoncer à l’unisson leur retraite internationale. Les médaillés de bronze aux Jeux Olympiques de Pékin tirent leur révérence après 20 ans passés au service de l’équipe de France et de celle du Canada.

 

C’est par le biais de Facebook pour Cédric Berrest et de son blog pour Julien Bahain que les trentenaires ont révélé leur souhait de raccrocher. Des textes émouvants qui mettent à nu le cœur de deux champions qui sont devenus grands. « Cher Aviron, tu vas me manquer… Alors bien sûr, on se reverra régulièrement car je compte bien continuer à profiter de ce que tu as de mieux à me donner mais je pense qu’il est temps pour moi de remiser ma combinaison internationale et de te faire mes adieux les plus entraînés ». Julien Bahain, malgré une dernière olympiade passée aux côtés de l’équipe nationale canadienne n’oubliera pas la combinaison bleu-blanc-rouge avec laquelle il a forgé son palmarès. Quant à Cédric Berrest : « Depuis ma première sélection, d’importantes quantités d’eau ont coulées sous les ponts, j’ai de moins en moins de cheveux et les juniors sont de plus en plus jeunes. Je suis déjà nostalgique de ce qui était encore mon quotidien il y a quelques mois, parce que je sais que ces moments d’une intensité forte étaient aussi durs que gratifiants ». Les deux compères sont maintenant chefs de famille et c’est surement la plus belle des raisons de déposer les pelles. « Ce sont mes meilleures raisons de penser que les prochains chapitres seront au moins aussi passionnants que la page que je referme ».

 

Du quatre de couple toutes catégories médaillé de bronze à Pékin au deux de couple sur l’olympiade 2012 où sur quasiment chaque compétition internationale ils sont montés sur une marche du podium et malgré une amère 10e place aux Jeux Olympiques de Londres, les inséparables ont largement rendu à l’aviron ce que ce sport leur à apporter. « C’est un sport de passionnés, qui ne fait les gros titres que lors de performances remarquables, et où l’argent n’est que la couleur de la médaille réservée à l’équipage qui arrive deuxième de la course. J’en ai fait le tour en tant que rameur ». Et c’est donc maintenant en tant qu’élu de la Fédération Française d’Aviron, entre autres, que Cédric Berrest continuera de ramer !

 

Au nom de tous les élus de la Fédération et de la Direction Technique Nationale, nous vous remercions et nous vous souhaitons le meilleur pour les années à venir. 

Retour aux actualités