Version dev
  • Accueil
  • >
  • Actualités
  • >
  • Championnats du Monde mer : des Niçoises en or
Championnats du Monde mer : des Niçoises en or
22/10/2016

Les clubs français ont décroché trois médailles aux mondiaux d'aviron de mer, qui se tenaient à Monaco, avec un titre mondial pour le CN Nice en quatre féminin. À noter que le bateau du CN Nice était composé des Niçoises Elodie Ravera-Scaramozzino, Sophia Corneille et la barreuse Mégane Besson, mais également d'Alice Mayne de la Société de l'Encouragement du Sport Nautique et de Flavie Bahuaud de l'Aviron Union Nautique de Lyon.

Première finale A de l'après-midi, celle du solo femme. Loin devant, on retrouvait l'Irlandaise Monika Dukarska, suivie de la Française Edwige Alfred (ENO Creil), à la lutte avec la Grecque Alexandra Tsiavou sur l'ensemble du parcours, mais la championne de France 2016 a dû finalement se contenter du bronze. Un bien beau résultat toutefois, dans une course très relevée, confirmant ce que l'on a pu voir les jours précédents : le niveau en mer ne cesse de s'élever.

Même constat dans la finale A du double hommes. Rien n'est décidément joué d'avance. Si l'on attendait bien entendu le bateau monégasque en tête de cette course, ainsi que le bateau serbe, ce qui s'est joué sur le dernier bord a dessiné un autre schéma. Une lutte sans merci s'est engagée entre le premier double espagnol, le deuxième double italien et les rameurs de la SN Monaco ; les trois embarcations ont joué au chat et à la souris jusqu'à la ligne d'arrivée. Ce sont finalement les Espagnols qui ont empoché l'or, suivi de près par les Italiens. Quentin Antognelli et Giuseppe Alberti ont quant à eux décroché le bronze. Les clubs français ne sont pas parvenus à monter sur le podium.

Neuf bateaux français étaient engagés dans la finale du quatre femmes. Et ce sont des Françaises qui ont tué la course : Elodie Ravera-Scaramozzino, Flavie Bahuaud, Sophia Corneille et Alice Mayne (barreuse : Mégane Besson) n'ont laissé aucune chance à leurs concurrentes, prenant cette finale A à leur compte d'entrée de jeu et asseyant tout au long du parcours une domination incontestable. C'est avec une large avance qu'elles ont passé la ligne d'arrivée, décrochant ainsi l'or devant l'équipage russe, suivi des Espagnoles.

Huit bateaux représentant sept clubs français s'étaient qualifiés pour la finale A du solo homme. Aucun n'a hélas pu se frayer un chemin jusqu'au podium. C'est un Méditerranéen, Adrian Miramon Quiroga du club espagnol Real Club Mediterraneo, qui a empoché la médaille d'or, suivi du Péruvien Eduardo Linares. Le Suédois Dennis Gustavsson monte sur la troisième parche du podium.

En double femmes, ce sont également huit bateaux français qui se sont alignés dans la baie de Monaco. Une course qui ne fut pas de tout repos pour le duo de la SN Lagny, avec Diane Delalleau et Nathalie Collet, bateau favori des Français massés sur la jetée Lucciana pour apercevoir le plan d'eau, mais aussi profiter de la diffusion des courses sur écran géant. Un bord à bord et une bagarre impressionnante pour la tête de course, que les rameuses de Lagny n'ont pas pu disputer au double italien, lequel repart de Monaco avec l'or. Les Françaises ont tout de même décroché l'argent, suivies par les Tunisiennes qui ont ravi le bronze.

La finale A du quatre hommes fut suivie de près par le Prince Albert II, et pour cause : le bateau phare de la Principauté avec Mathias Raymond, Gaëtan Delhon, William Ader et Maxime Maillet (barreur : Pierre Zervos) courait pour conserver son titre acquis à Lima en 2015. Mais cette catégorie, reine à la mer, est aussi la plus concurrentielle. Des adversaires qui cachaient bien leur jeu, c'est ce qu'ont dû affronter les Monégasques, malmenés sur leurs eaux. La victoire fut finalement… tchèque, avec le Dulka de Prague ! Le reste du podium fut italien : le Circolo Canottieri Saturnia 1 a remporté l'argent, l'Elpis Genova le bronze. Les bateaux français n'ont pas réussi à se hisser jusqu'au podium.

En marge des championnats, entre les finales B et les finales A, Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II a repris les rames, à bord d'un huit bois que la Société nautique de Monaco conserve précieusement dans son hangar à bateaux. À bord on retrouvait également Jean-Christophe Rolland, président de la FISA, mais aussi Roland Weill, vice-président de la FFA et John Kelly, l'oncle du Prince. Une brève sortie en mer qui souligne l'attachement de la famille Grimaldi à l'aviron en Principauté.

L'an prochain, c'est la France, plus précisément le Chablais Aviron Thonon et le Léman, qui accueilleront les championnats du monde d'aviron de mer.

Autres clubs français en finales A

  • Solo femme : Hendaye Endaika 6e, Evian CA 12e, Sport nautique Langonnais 14e.
  • Double hommes : Avignon SN 5e, ACBB 11e, Corbeil-Essonnes 12e, Saint-Jean-de-Luz Ur Yoko 13e, Saint-Malo SNB 15e, Thonon CA 16e, Le Mans Sarthe A. 17e.
  • Quatre femmes : Thonon CA 7e et 8e, Ligue Rhône-Alpes 9e, Saint-Malo SNB 11e, CA Nantes 14e, ACBB 15e, Rennes Étudiant club 17e, Cassis AC 19e.
  • Solo homme : Barneville-Carteret CAM 6e, Cognac YRC1 8e, Aviron Beaucaire 13e, CA Nantes 14e, Cognac YRC2 16e, Chambéry-Le Bourget du Lac CN 17e, Cassis AC 18e, Le Mans Sarthe Aviron 19e.
  • Double femmes : ACBB 7e, Cassis AC 8e, Aviron Sètois 12e, Saint-Malo SNB2 14e, Saint-Nazaire OS 15e, Aviron Beaucaire 16e, Saint-Malo SNB1 18e.
  • Quatre hommes : CN Nice 12e, Thonon CA 13e, Rennes Étudiant Club 16e,Sporting Dunkerquois 17e, CA Nantes 22e.

Résultats des finales B

  • Solo femme : Annecy-le-Vieux CSA 1er, Avi'Sourire 7e
  • Double hommes : CA Nantes 1er, Saumur SNA 10e, Aviron Seynois 11e, Cherbourg CAM 12e
  • Solo homme : Bordeaux EN 10e, Vitré ANPCV 12e, Sporting Dunkerquois 14e
  • Double femmes : Aviron club Cassis 4e
  • Quatre hommes : Saint-Malo SNB 6e, Champigny RCS 7e, ACBB 8e, CN Nice 2 14e

 

Tous les résultats sur worldrowing.com.

Revivez les courses avec les replay vidéos.

Retour aux actualités
Retour aux albums